Il est primordial de garder à l’esprit que certains chiens ne conviennent pas aux personnes souhaitant les adopter.

En effet, parfois, le quotidien du futur propriétaire, ainsi que les envies évoquées pour l’adoption, peuvent inciter, le « dresseur », à cerner ce qui pourrait nuire à la relation du chien et son humain.

C’est pour cela qu’un chien avec d’importants besoins d’activité, devra être adopter par une personne susceptible d’y répondre.
De même que remplacer le « chien perdu ou mort récemment », pourra être facteur de comparaison, et de déceptions.
Aussi,  le travail de socialisation d’un chien sera primordial si la famille souhaitant l’adopter en possède déjà un autre.

Il est très important de garder à l’esprit que du choix du type de chien, dépend en fait une grande partie de la relation à venir.

C’est pour cette raison que je propose mes conseils sur le choix de l’animal avant même son arrivée.

Comme expliqué dans la partie « mon approche », j’effectue déjà au quotidien ce travail en refuge.

N’oublions pas que la majeure partie des problèmes comportementaux pouvant entraîner des abandons sont dus à une inadéquation du chien et de l’environnement dans lequel il va évoluer.

Inadaptation à: 

  • ses besoins d’activité : chasse, jeux , promenades, rencontres congénères…
  • à son milieu : environnement hypo-stimulant/hyper-stimulant/ enfants, autres animaux, appartement, maison, jardin…
  • à sa relation avec son nouvel adoptant : Trop de contact/pas assez, trop d’autorité/pas assez, trop de présence/pas assez…