« Le chien est le seul être qui t’aime plus qu’il ne s’aime lui même. »
Fritz Von Unrub

Je recherche la solution à la cause d’un problème, non à sa manifestation.

C’est pour cela que j’utilise une approche systémique d’une situation, que ce soit lors de bilan et de rééducation comportementale ou lors de cours d’éducation canine.
C’est à dire que j’analyse les besoins du chien, l’environnement dans lequel il évolue, et sa façon d’appréhender ce même environnement.
C’est une approche globale où s’entremêle relationnel (la relation instauré entre vous et votre compagnon), respect des besoins de l’animal ( indispensable pour une relation harmonieuse), et apprentissages (ce que vous attendez de lui).

Cette méthode nécessite écoute et compréhension des propriétaires, pour entendre et comprendre leur difficulté, déterminer ce qu’il souhaite voir évoluer, ainsi que le temps et l’énergie qu’ils sont prêt à y consacrer.
Il a une différence entre chaque situation, chaque personne. Différence de temps, de contraintes, de moyens, de tempérament, d’expérience…
Cependant, dans tous les cas, mon travail s’effectue avec l’aide du détenteur et de l’animal. Il est au contact permanent de son chien, il détient de précieuses informations sur lui.
Il est donc primordial de former une équipe pour obtenir les meilleurs résultats.
Pour moi, que ce soir dans le métier d’éducateur canin ou celui de comportementaliste canin, la coopération est un principe de base.

J’exclus de mon approche tout matériel et concept coercitif (collier à pointe, collier étrangleur, collier électrique…).
Rappelons qu’éduquer ce n’est ni empêcher, ni contraindre, ni obliger.

Ma méthode repose essentiellement sur du renforcement positif .
Méthode où l’on va chercher à fixer (en utilisant des postures, des encouragements, des félicitations, des caresses, des récompenses…) toute présentation de comportement souhaité, et éteindre (en ignorant, en se détournant, en évitant toute contagion émotionnelle, en prenant soin de ne pas renforcer…) les comportements indésirables.

Aussi, sur certains cas le nécessitant, je travaille en collaboration avec une vétérinaire comportementaliste, Mme Carole Tinel, à même d’apporter un regard supplémentaire à une situation et de prescrire une médication susceptible d’accompagner et de faciliter la mise en place de protocoles comportementaux.